Bière de garde

Bière de garde

Bière de garde : histoire, origine et fabrication

Biérologie - Passion Pression

La bière est un domaine vaste nécessitant parfois des connaissances et on comprend le succès de la bière de garde. Cette production traditionnelle du Nord est en effet riche en histoire.

Temps de lecture estimé : 3 min

Publié le : 21/10/2022

Ce type de bière se distingue tout d’abord par sa région d’origine. C’est en effet au nord de la France qu’est produite cette boisson depuis son apparition au début du siècle dernier. Contrairement à ce que son appellation peut laisser supposer, son nom lui vient de son procédé de préparation. Ceci n’empêche toutefois pas de la conserver plusieurs mois voire des années pour des dégustations, ce que les amateurs apprécient tout particulièrement. Le nom donné à cette bière fait référence à la période de conservation dite “période de garde” qui commence après l’étape de la fermentation. La bière est alors gardée dans un fût durant une période minimale de 21 jours, mais en pratique elle est en moyenne gardée pendant une période de trois mois. Par comparaison, la durée traditionnelle pour une bière classique est d’un mois, c'est le style de bière du nord

Bière Jeanlain : à l’origine de la bière de garde

L’histoire de la bière de garde commence à la sortie de la Première Guerre mondiale. Afin de proposer une bière plus charpentée que les bières dites « de soif » légères en goût, la brasserie Duyck élabore un breuvage à l’origine de la bière de garde. En ligne de mire, le brasseur entend proposer une boisson qui se rapproche des saveurs et du corps des bières belges qui tiennent jusqu’alors le haut du pavé. C’est ainsi qu’en 1922 la bière Jenlain est la première bière de garde produite. Dans un premier temps, on la qualifie de bière haute fermentation, l'appellation de bière de garde lui étant adjointe après la Seconde Guerre. Vieillie en fûts, la bière Jenlain était ensuite embouteillée dans des bouteilles de vin effervescent. Pour l’anecdote, au sortir du conflit mondial, le verre était rare. Félix Duyck a alors l’idée de réutiliser des bouteilles de vin effervescent pour servir de contenant à la recette qu’il a élaborée.

Plus fine et moins sucrée que les belges, la bière Jenlain inaugure ainsi une gamme de boissons qui compte aujourd’hui de nombreux labels. Les autres brasseurs locaux sont en effet séduits par ce procédé de fermentation qui donne naissance aux premières bières spéciales françaises. Depuis, d’autres brasseries artisanales sont venues gonfler les rangs des ces producteurs passionnés, Duyck étant toujours solidement implantée. La Jenlain a rapidement gagné en notoriété et peut de toute évidence se prévaloir d’une solide réputation. Ce nom est intimement lié à celui donné à la bière. Il en est le premier exemple qui a fait de nombreux émules.

Les caractéristiques d’une bière de garde

La bière de garde offre une saveur moins sucrée que celle d’une bière classique. Son caractère et son goût sont affirmés par le caractère de fermentation prolongée. Elle présente en outre une teneur en alcool plus élevée. C'est d'ailleurs ce qui explique qu'on puisse la consommer sur une période plus longue que des bières classiques. Si on la compare à une bière belge, elle s’apparente au niveau des papilles sans pour autant être aussi sucrée. C’est vraiment là l’une des particularités auxquelles sont sensibles les amateurs. La maturation dans une cuve de garde renforce les arômes et permet qu'ils se développent avec beaucoup de subtilité. Chaque bière présente des spécificités et il existe une vaste gamme de bière de garde blonde. 


On y retrouve des touches de houblon mêlées à des notes de céréales. D’autres se caractérisent par des accents plus ambrés où le malt grillé, la terre ou les fruits secs expriment leurs arômes. Le côté fruité ou épicé est une des caractéristiques de ces bières de garde. Elles se consomment plusieurs mois après leur mise en bouteille, certaines peuvent même être dégustées plusieurs années après. Elles font également partie des ingrédients de nombreuses recettes comme la carbonade flamande car elles relèvent un plat.

Quelques exemples de bière de garde

On trouve de nombreuses bières de garde mais on peut avoir une préférence pour les plus authentiques. Ainsi, la bière Reflets de France est une blonde brassée à l’ancienne par la Brasserie Duyck. La cinquième génération de cette brasserie familiale propose ici une bière de garde à base de malt d’orge, du blé et des houblons sélectionnés avec soin et précision. Ce côté traditionnel attire également les adeptes de saveurs plus ambrées. On peut alors arrêter son choix sur l’indétrônable bière Jenlain qui offre quant à elle des arômes ronds et maltés de caramel et de grain. Elle est appréciée pour sa robe automnale et sa douceur agrémentée d’une amertume très légère. Fabriquée dans le village du même nom, la Jenlain si typique du Nord est toujours en tête des bières de garde.

 

Pour parfaire une culture en biérologie, cette bière est un must qui se déguste tout au long de l’année.

Plus encore

Tigrebock IPA

Passion Pression

La Tigre Bock, la bière centenaire

Lire
Visuel Articles Beerpairing 2

Passion Pression

Le sommelier digital pour un beer pairing réussi

Lire
Visuel Articles 01

Passion Pression

1664, un logo qui en dit long sur son histoire

Lire
Image Asset (1)

Passion Pression

La Brooklyn Stonewall Inn IPA

Lire
Pexels Klaus Nielsen 6287570 2

Passion Pression

Les femmes, leur rôle important dans l’histoire de la création de la bière

Lire