Les femmes, leur rôle important dans l’histoire de la création de la bière

Les femmes, leur rôle important dans l’histoire de la création de la bière

BiÉROLOGiE - Passion Pression

La création de la bière remonte à plusieurs milliers d’années, à l’époque de l’Antiquité. Et à ce moment-là, les brasseurs étaient… des brasseuses.

Retour 9 000 ans en arrière

Dans son ouvrage, La Bière Une histoire de Femmes, José Falce explique que l’invention de la bière est un hasard. On estime que la création de la bière remonte à l’époque des premières récoltes de céréales, soit aux alentours de 9000 ans avant notre ère. Sa création serait dûe à un “mauvais stockage” de grains de céréales, laissés dehors toute une nuit. La célèbre zythologue Élisabeth Pierre imagine que “le grain entreposé devenu humide sous la pluie, une fois germé, séché au soleil, broyé, est devenu une sorte de soupe”.

 

À cette époque, les femmes étaient assignées à la cuisine : elles préparaient les repas et s’occupaient notamment de la préparation du pain avec les céréales de la moisson. Les femmes se seraient donc servies de ces grains pour créer une soupe qu’on appelait à l’époque le “pain liquide” (elle était réalisée dans les mêmes fours que ceux destinés à la cuisson du pain). Vous l’aurez deviné, cette soupe c’était la bière ! Partout dans le monde, les femmes étaient alors les seules en charge du travail brassicole puisque l’on considérait cela comme de la cuisine. 

 

 

Une symbolique particulière 

Selon la mythologie égyptienne, ce serait le dieu Osiris qui aurait oublié un mélange d’orge et d’eau sacrée du Nil au soleil. Une fois ce mélange fermenté, il a donné naissance au “vin d’orge” et donc à la bière. Le brassage de cette bière était surveillée par la soeur du Dieu et par sa femme, la déesse Isis. Et c’est cette bière qui aurait été donnée en ‘offrande’ à la Déesse Sekhmet, fille de Rê, pour faire cesser sa folie destructive.

 

 

De brasseuses à brasseurs

En Europe, au Moyen-Âge, les moines deviennent à leur tour brasseurs. Ils s’occupent des matières premières et de la fabrication : le métier devient donc exclusivement masculin. Et puis, plus tard avec la révolution industrielle, brasser devient un métier et le milieu brassicole, une industrie de masse. Les femmes n’étant pas destinées à travailler dans ce type d’industrie, elles sont donc remplacées par des hommes. Ainsi, très vite les femmes sont évincées du monde brassicole et celui-ci devient majoritairement masculin. D’ailleurs, une superstition existait même, la présence d’une femme dans une brasserie pouvait porter malchance…

 

 

Source de cet article : La Bière Une histoire de Femmes, José Falce