Stout & Porter : quelles différences ?

Stout & Porter : quelles différences ?

BiÉROLOGiE - Passion Pression

C’est un débat qui anime les amateurs, et qui embrouille les idées des néophytes. Ce grand débat c’est bien la battle Stout VS Porter. Pour vous c’est un peu du pareil au même, pas vrai ? Ne vous inquiétez pas, c’est normal : la différence est très fine. On vous explique tout.

Porter forever

 

Eh oui, la première à avoir vu le jour c’est la Porter. Et contrairement à ce que l’on peut penser, elle ne vient pas d’Irlande. La Porter a été inventée au XVIIIème siècle à Londres. Le malt qui la compose est très foncé (vous vous en doutez vu sa couleur) et on l’appelle alors le Entire. Cette nouvelle bière à la robe foncée tirant presque vers le noir a immédiatement connu le succès, notamment auprès des travailleurs des docks : les porteurs londoniens qui chargeaient et déchargeaient les navires. Un succès tel, qu’au final, la bière Entire est rapidement devenue la bière des “porter” (c’est comme ça qu’on appelle les porteurs en anglais) et donc vous vous en doutez, elle a gardé le nom de Porter (qui, on trouve, lui va au final mieux que Entire). 

 

Stout-Porter : kiffe-kiffe

 

Maintenant qu’on sait d’où vient la Porter, on va vous raconter l’histoire de la Stout. Ah... ben pas besoin parce qu’en fait c’est la même ! La Porter a eu un tel succès auprès des travailleurs anglais que la bière a été déclinée plusieurs fois, avec des saveurs différentes plus ou moins fortes. Les bières Porter les plus fortes étaient appelées “Stout Porter”, “stout” signifiant “fort” ou “solide” en anglais. Les Stout sont donc des Porter avec un goût plus prononcé ou avec un degré d’alcool plus important !

 

En revanche, la Porter a connu un vrai déclin face à la concurrence des Pils ou autres Pale Ales. Et les deux guerres mondiales n’ont rien arrangé : la Porter nécessite beaucoup de matières premières (qui en ces temps, vous vous en doutez n’étaient pas monnaie courante), alors la production s’est finalement arrêtée. Mais elle a fait son come-back vers la fin des années 70 et elle possède aujourd’hui le succès qu’on lui connaît.

 

Même si l’origine de la Stout et de la Porter est sujette à débat, une chose est une sûre : leur malt brun torréfié leur donne des arômes fumés, de chocolat, de caramel, de café, voire parfois de vanille que l’on aime tant chez les bières brunes. 


Et finalement, les Irlandais ont repris la recette et ont créé des Stout très très connues comme… la Guinness.