Verre à bière, pourquoi ça compte ?

Verre à bière, pourquoi ça compte ?

BiÉROLOGiE - Passion Pression

Dans notre inconscient, on a bien souvent l’image d’une grosse chope ou d’une belle pinte. Et pourtant, mais en grand amateur de bière vous devez déjà le savoir, il existe de nombreux types de verre à bière. Et ce n’est pas que pour faire beau, ils ont évidemment une importance particulière. On tente de faire le point.

 

L’importance du verre à bière : c’est véridique

 

Pas de panique si vous avez l’habitude de boire une bière dans des écocups en plastique, le verre ne va pas changer littéralement le goût de la bière. Mais il peut avoir une forte influence sur la dégustation. La forme va en effet jouer sur la descente de la bière dans notre bouche ainsi que sur la température, le verre à pied protégeant la bière de nos mains chaudes. Et ce n’est pas tout. Le verre a une influence sur le ressenti des arômes par le nez : bords étroits ou ouverts, les arômes ne sont pas bloqués de la même manière. Il peut aussi jouer un rôle sur la texture et la composition de la mousse. Et enfin, un critère indéniable : sur les bulles. Effectivement, plus la surface de contact avec l’air est grande, plus la bière va perdre de son gaz rapidement. Pas cool.

 

 Des formats qui donnent le vertige

 

Vous citer toute la liste des types de verre à bière nous donnerait trop le vertige, alors concentrez-vous déjà sur les grands classiques et ceux que vous côtoyez souvent. Vous allez désormais les observer d’un nouvel œil.

 

.Les chopes

 

C’est le verre le plus célèbre pour boire 0,5L de bière voir 1L chez nos amis allemands avec la mass. Avec son gros calibre, la chope se pare d’une anse pour la boire sans difficulté, mais aussi pour éviter de réchauffer la bière. Elle existe avec ou sans alvéole, allongée ou plus trapue. Généralement servie pour les Ales anglaises ou américaines et les lagers tchèques, allemandes et américaines

 

.Les pintes 

 

La pinte Nonic est LA référence dans les pubs anglais. Sa caractéristique : un petit arrondi en haut du verre. Elle est de sortie pour les Stout, les brown ales, les IPA, Pale Ales, Porters et lagers américaines. Sa cousine, la pinte Tulip a un forme de vase, elle se rétrécie pour s’élargir avant de redevenir droite. On y boit très souvent la Guinness dedans mais aussi des Stout, des Porter, des Red ales ou des Ales anglaises. Enfin, la Pinte Willy Becher : une pinte assez haute, coupe droite. C’est la number 1 de tous les bars. Enfin, la pinte Shaker, elle c’est la classique des bars américains, c’est la pinte pour les pale ale, IPA et lagers légères américaines.

 

.Les verres à pied 

 

Le verre Pilsner est un verre avec un faux pied, une légère base. Il est assez haut, mais plus petit qu’une pinte. Idéalement servie pour les pils américaines et allemandes. L’autre version : la flûte qui est un verre très fin et assez long, s’inspirant des verres à champagne. Le plus : elle conserve un max de bulles, on y sert donc des bières au style pétillant, les bières aux fruits, les lagers blondes. Mais aussi les bière de champagne, Kriek, Lambic, Pils Tchèque, Gueuze.

 

Pour la touche frenchy : Le ballon. Inventé en France et qui puise ses origines dans le monde du vin. Il se referme sur le haut pour garder en lui les arômes. Parfait pour les bières fortes en alcool comme la triple, quadruple, Imperial IPA. La tulipe elle, est proche du ballon, mais à l’inverse, elle se termine en s’ouvrant pour former une belle mousse. On y sert principalement, des Ales belges, bière de saison, de garde, IPA ou Pales Ales. Enfin, également dans le même genre, le Calice, parfait pour déguster des bières d’abbaye ou des trappistes.

Verres à bière_BT.jpg