L’instant botanique n°2 : l’orge

L’instant botanique n°2 : l’orge

BiÉROLOGiE - Grand Champ

Orge, malt, blé : alors vous arrivez à faire la différence ?

Carte d’identité svp

Nom : Orge

Nom d’origine : Hordeum vulgare

Famille : Graminées 

Lieu d’origine : régions méditerranéennes

Type : plante herbacée

 

L’orge est une céréale de la famille des graminées. On a tendance à souvent la confondre avec le blé, car ces deux céréales se présentent toutes les deux sous forme d’épi. Elles sont aussi proches parce qu’elles viennent de la même famille de graminées. 

L’orge fait partie des plus anciennes céréales cultivées au monde. On s’en sert principalement pour l’alimentation animale mais aussi... pour la bière. Et vous vous en doutez, c’est cette dernière qui nous intéresse. 

 

Son rôle dans le brassage de la bière 

Pour le brassage de la bière, on prend les grains d’orge et on les fait germer : pour ça on les met dans un milieu chaud et humide, pour ensuite les chauffer afin de les faire sécher pour stopper la germination. C’est ce qu’on appelle le maltage : c’est grâce à ce procédé que l’on récupère le malt du grain d’orge. A la fin du processus, le grain de malt d’orge se présente sous la forme d’un grain couleur or très cassant.  

On peut ensuite torréfier ces grains (de la même façon que les grains de café par exemple), c’est cette torréfaction qui donne ce goût parfois puissant de café ou de chocolat à la bière. Ces grains torréfiés sont ensuite rajoutés à l’assemblage de malts permettant de brasser la bière.

 

Pour résumer : 

Le blé et l’orge font partie de la même famille de plantes c’est pourquoi ils se ressemblent tant, mais ils sont très différents. Une fois l’orge germé, on récupère le malt qui sert à la bière. Ce malt peut être torréfié pour donner un bon goût original à la bière.
Fastoche, non ?