L’instant botanique n°1 : Le houblon

L’instant botanique n°1 : Le houblon

BiÉROLOGiE - Grand Champ

Il est l’un des premiers ingrédients que l’on mentionne quand on parle de bière. Mais au final, il est assez méconnu du grand public. Oui, aujourd’hui on vous parle du houblon !

À quoi il sert dans la bière, comment il est dans la nature ? Enfilez vos gants, on passe à l’instant botanique. 

 

Carte d’identité svp

Nom : Houblon

Nom d’origine : Humulus Lupulus

Famille : Cannabinacées

Lieu d’origine : hémisphère nord et sud

Type : plante grimpante

 

Le houblon est une plante grimpante de la famille des lianes. Pour le cultiver, il est donc nécessaire de lui laisser la place de s’épanouir en hauteur. Les cultures ressemblent souvent à des champs d’étendoirs où se balancent toutes les tiges de la plante. Il préfère généralement les zonestempérées et humides :on le retrouve principalement en Europe et en Amérique. 

 

Sa culture 

Lorsqu’on passe à la récolte du houblon, on récupère ses cônes : ces petites fleurs à la forme arrondie. Et ce qui nous intéresse plus particulièrement chez le houblon c’est la poudre dorée  : la lupuline, que l’on retrouve uniquement dans les plantes femelles. C’est elle qui contient les acides alphas et les huiles essentielles que l’on retrouve dans la bière. 

 

Quand on cueille les cônes de houblon, plusieurs possibilités pour le conserver : 

1. On les garde sous forme de cônes : on les récolte, sèche et emballe. On pourra ainsi les utiliser pour du dry hopping ou simplement les ajouter à l’ébullition ! 

2. Sous forme de pellets : alors on les sèche, les broie et les compresse sous forme de pellets (petits cylindres). 

3. Ou sous forme liquide : on extrait les huiles essentielles et les résines.
On pourra ainsi l’utiliser pendant le brassage (à l’ébullition) ou pour du houblonnage à froid (dry hopping).


Le houblon est aussi reconnu pour ses propriétés antiseptiques : c’est l’une des raisons pour lesquelles il a été incorporé à la bière pour la première fois. 

 

Houblon et cervoise : l’accord parfait

D’ailleurs, c’est Hildegarde de Bingen qui a l’idée pour la première fois d’introduire du houblon au brassage de la bière. Le houblon une fois dilué dans la bière libère ses propriétés antiseptiques et offre une meilleure conservation à celle-ci. Depuis, avoir du houblon dans la recette est même devenu une règle : dans le décret de la loi de la pureté allemande, il est écrit qu’il est la seule plante aromatique à pouvoir être intégrée à la recette. 

 

Un allié hors du commun 

Vous l’aurez compris : le houblon est un ingrédient phare dans le brassage des bières. Au point que certaines personnes pensent qu’il en est l’ingrédient n°1, sauf que c’est faux ! Il ne faut pas non plus le confondre avec les céréales comme le malt. Son rôle est bien différent : il sert plutôt d’épices, un peu comme le poivre dans nos plats, il vient relever la bière et lui donner un petit goût différent. En tout, on peut lui attribuer trois grands rôles importants : 


1. C’est lui qui donne l’amertume à la bière. En fonction de son taux d’acides alpha, il sera plus ou moins amérisant. Sans lui, les bières auraient bien moins de caractère. 

2.  Il est là pour ses arômes : pendant le brassage, ses huiles essentielles se diffusent et libèrent des notes florales. C’est ça qui donne ce petit goût de fruits exotiques que l’on peut parfois ressentir. Parfois même de citron, d’écorce d’orange...

3. Il est antiseptique, on l’a déjà dit mais en gros c’est lui qui protège la bière des bactéries et qui l’empêche de tourner et de se conserver plus longtemps ! 

 

Vous êtes au point sur le houblon ?