Les jets de houblon, plus rare que la truffe ou le caviar

Les jets de houblon, plus rare que la truffe ou le caviar

BiÉROLOGiE - Grand Champ

La bière un produit de luxe et aussi cher que la truffe ou le caviar ? N’exagérons pas tout de même. On parle ici du houblon, la fleur avec laquelle on fait la bière, mais surtout des jets de houblon qui sont récupérés. Une fois à la casserole, c’est apparemment un délice aussi inaccessible que certains produits de luxe.

Les jets de houblon : ça en jette

 

Revenons un peu en arrière avant de nous jeter sur cette trouvaille. Le houblon c’est quoi ? C’est une plante grimpante où l’on récolte les fleurs, riches en résines. Ensuite, les brasseurs utilisent quatre ingrédients pour faire de la bière et notamment ces têtes ou cônes de houblon. Un élément clé qui donnera du caractère à la bière et définit en grande partie son arôme, son goût et son amertume.

 

Mais il existe aussi les jets de houblon, qui sortent de terre comme les asperges. Leur saison ne dure qu’un mois et ils se conservent seulement un jour à un jour et demi. Rapidos. Alors, il n’est pas surprenant que les brasseurs n’en ont que peu faire de ces jets de houblon. Eux, souhaitent surtout obtenir de belles têtes de fleurs. Et pour ça, une seule solution : arracher les premiers germes et s’en débarrasser. Jeter de l’argent par les fenêtres, presque. Mais tout le monde ne le fait pas.

 

Rien ne se jette, tout se transforme

 

Quelques producteurs en Bavière, en Alsace et en Belgique gardent précieusement les jets de houblon qu’ils récoltent notamment en février. Mais ne croyez-pas que les jets deviennent en un tour de magie un produit de luxe à l’image du caviar ou de la truffe. Les germes vont ensuite devoir être enfouies sous un 50cm de terre et d’une bâche plastique. Un mois plus tard, elles peuvent être récoltées.

C’est un travail de longue haleine puisqu’une souche de houblon de plusieurs kilos produit seulement une trentaine de grammes de pousses fragiles. Il faut donc être patient ! Ensuite, les restaurateurs s’arrachent les germes à prix d’or. Le kilo de jet coûte entre 80 à 90€ mais cela peut monter jusqu’à 130€ en fonction de la période de récolte.

 

Passer à la casserole

 

Le jet de houblon est recherché pour sa finesse, plus savoureux que le soja et aussi fin qu’une asperge sauvage, léger croquant avec des notes de fruit sec. Un produit de luxe réservé à une élite et encore assez secret. Le champ des possibles est donc large pour les plus motivés et les amateurs de bière qui souhaitent se mettre dans la course à la ruée vers les jets de houblon.

 

Photo : Alsa Garden