Fermentation haute ou basse : ça veut dire quoi ?

Fermentation haute ou basse : ça veut dire quoi ?

BiÉROLOGiE - Ca mousse

Quand on se penche de plus près sur la fabrication de la bière, l’une des étapes cruciales c’est la fermentation. Si jusque là vous ne connaissiez que vaguement cette étape, il est temps d’aller plus loin.

Back to school : la fermentation

 

Avant de plonger la tête la première dans la cuve, revenons un peu en arrière. Qu’est ce que la fermentation ? C’est l’étape qui se déroule juste après le brassage et avant la filtration. Elle consiste à ajouter des levures dans le moût afin que celles-ci puissent transformer le sucre en alcool. Pour la faire court, les levures mangent le sucre et le digèrent. Au cours de cette digestion va apparaître de l’alcool et du CO2. Vous l’aurez compris, il s’agit donc d’une étape cruciale dans la fabrication de la bière. Mais alors pourquoi parle t-on de fermentation basse ou haute ?

 

Coup de chaud ou coup de froid ?

 

La différence entre les deux fermentations dépend tout bêtement du type de levure utilisée : pour la fermentation haute, c’est une levure « Ale » et pour la fermentation basse, c’est une levure « Lager ». Si le nom des levures vous est familier, c’est normal, il s’agit des différentes catégories de bières. La levure ale est associée à la fermentation haute puisqu’elle est active à une température haute (autour de 20°C) tandis que la lager est active avec une température plus basse (autour de 10°C).

 

Chauffe qui peut

 

Plus la bière est fermentée à haute température, plus elle sera chargée en alcool, plus sucrées et complexe en arômes. C’est pour cela que dans les Ale on retrouve la bière blanche, la bière d’abbaye, la Trappiste, l’IPA, la Triple ou encore la Stout. Tandis que du côté des bières de type Lager, elles sont moins fortes et se conservent plus longtemps. On retrouve les Pils, les Lagers, les Bocks. Enfin, il est quand même important de souligner un troisième processus : la fermentation spontanée. Elle s’effectue grâce aux levures présentes dans l’air qui se chargent elles-mêmes de transformer le sucre en alcool. Généralement, les bières ont un degré d’alcool plus faible et ont une acidité un peu plus prononcées comme les Lambic, les Gueuzes et les Kriek.