“J’aime mon bistrot”, l’initiative qui vient du coeur

“J’aime mon bistrot”, l’initiative qui vient du coeur

LiEUX - Brasseries

Le 14 mars 2020, minuit, la sentence est irrévocable : les bars, cafés, restaurants, hôtels doivent fermer leurs portes.

On sert les derniers verres, on range une dernière fois et on ferme à clé pour une période indéterminée. Et enfin, plus de mois plus tard, les restaurateurs, hôteliers ont enfin obtenu le feu vert pour ré-ouvrir leurs commerces.

 

L’initiative “J’aime mon bistrot

L’initiative a été lancée quelques semaines après l’annonce de la fermeture par un collectif de plus de 60 professionnels du secteur. Le but ? Pré-commander des boissons ou plats préférés, pour aider les commerçants à affronter cette période. Les patrons de ces établissements peuvent recevoir un peu d’argent pour assumer les frais pendant la fermeture de leur commerce, et cet argent peut même les aider à ré-ouvrir.

Les dons qui ont du bons

Vous avez été très nombreux à montrer votre soutien à vos commerces préférés. Ces bons qui sont en réalité des bons d’achats, ont été pré-commandés plus de 27 000 fois et a permis de récolter plus de 1,5 millions d’euros ! Une aide inestimable pour ces commerçants qui ont affronté plus de deux mois de fermeture. 



EUrsYwDUwAcIRH7.jpeg

Et aujourd’hui…

Le 14 juin 2020, l’annonce que l’on attendait tant tombe : les bars, restaurants, hôtels peuvent ENFIN rouvrir entièrement et dans toute la France. Le soulagement est général du côté des commerçants. Alors n’oubliez pas de profiter de votre bon d’achat dans les commerces où vous avez précommandé. Pour le retirer, c’est simple : au moment de la commande, vous avez reçu un mail avec un code unique. Il vous suffit de le montrer au commençant que vous avez soutenu pour profiter de votre bon.


A savoir ! Si votre bon fait partie des 20 000 premiers bons d’achat pré-commandés, il sera augmenté de 50% de sa valeur grâce au crédit additionnel payé par les partenaires de J’AIME MON BISTROT, le tout dans la limite de 50€ par consommateur.

 

 

 

 

(© FRANCE BOISSONS)