Les origines de la bière !

Bières, planche et fût

1356 vues

Les origines de la bière !

D’après vous, de quand date l’invention de la bière et d’où vient-elle ? Comment la première bière a-t-elle été créée et quel goût avait-elle ? On vous dit tout sur les origines de la bière et ses premiers pas.

 

L’histoire de la première bière.

 

Faire fermenter des céréales pour en obtenir de l’alcool… l’idée est loin d’être nouvelle ! Elle remonterait même aux origines de l’humanité. Toutefois, parmi les boissons fermentées, la bière serait la plus ancienne et la première boisson alcoolisée inventée par l’homme.

 

Les premières traces écrites que nous avons sur le sujet remontent à 4000 ans avant notre ère, et nous viennent de la civilisation Sumérienne. Sur des tablettes d’argile découvertes en Mésopotamie au début du XXème siècle, est évoquée une boisson fermentée d’orge, d’épeautre, de blé et de millet : la « Sikaru » (que l’on traduit par « le pain liquide »).

 

On peut toutefois supposer que la confection de bière avait commencé bien avant que les Sumériens en prennent note ! En effet, les premières cultures d'orge et d'épeautre (une variété de blé) datent de 8000 av. J.-C., et se trouvaient en Mésopotamie. Les ingrédients de la bière étaient donc disponibles dès cette époque.  Faire fermenter des céréales était le moyen idéal d’obtenir une boisson à la fois nourrissante, désaltérante et se conservant facilement.

 

Comment était faite la bière à l’origine ?

 

Aux origines, la bière n’était rien de plus que des céréales moulues qui avaient été mises à bouillir, ou trempées dans de l’eau au soleil. Si ces « soupes » étaient ensuite laissées à l’air libre quelques jours, elles commençaient à fermenter spontanément sous l’effet de « levures sauvages » et à devenir de la « bière ». On peut toutefois supposer que le goût de cette bière des origines était bien loin de celui du demi bien frais que nous dégustons aujourd’hui à la terrasse d’un café !

 

Bien que leur condition de réalisation était assez primaire comparées au brassage actuel, les bières de l’époque étaient variées ! Les premières documentations que nous  possédons (les fameuses tablettes d'argile du monument Blau) nous indiquent que les Sumériens consommaient jusqu’à seize sortes de bières et avaient des recettes pour chacune d’elles. Ils cuisaient des galettes à base d'épeautre et d'orge qu’ils mettait à tremper dans de l'eau, afin de déclencher la fermentation, puis complétaient avec de la cannelle, de la cardamome, du miel ou des dattes…

Ces breuvages étaient de couleur foncées, forts et épicés, et étaient la base de l’alimentation quotidienne.

 

Que s’est il passé ensuite ? Découvrez toute l’histoire de la bière dans notre article « Il était une fois la bière »  

 

Quelle est l’origine du mot bière ? 

 

Si la bière en tant que boisson existe depuis longtemps, elle n’a pas toujours porté ce nom. C’est en 1435 que le mot bierre (avec deux r) fait son apparition en France, pour désigner la bière avec houblon, qui supplante la cervoise, bière sans houblon jusqu’alors à la mode.

Les étymologistes ne se sont jamais vraiment mis d’accord sur le sujet, mais il semblerait que le mot soit inspiré du mot bier d’origine germanique. Il aura ensuite était décliné dans toute l’Europe. Les italiens en auraient fait le mot biera ; les anglais beor ; les scandinaves bior et les Hollandais bir.

 

Quelle est l’origine de la levure de bière

 

Pour faire de la bière, il a toujours fallu de la levure. Cependant, personne ne le savait vraiment avant que Louis Pasteur se penche sur le sujet !

En effet, Pasteur a prouvé que chaque fermentation a des micro-organismes bien déterminés : les levures. Ce sont ces êtres vivants microscopiques qui transforment le sucre en alcool.  

 

En découvrant le rôle des levures, Pasteur a fait entrer la bière dans une nouvelle étape de son histoire, puisqu’il a permis à l’homme de maîtriser précisément la fermentation alcoolique, et d’influer sur le goût et les saveurs de sa bière !

 

Aujourd’hui, il existe de nombreuses levures destinées au brassage de la bière, et les différentes souches sont développées dans des laboratoires par des chercheurs spécialisés. La marque Carlsberg a même sa propre levure, appelée Saccharomyces Carlsbergensis !

 

Envie d’en savoir plus sur les levures ? Découvrez notre article « Levures de bières, levez-vous ! »

 

Les origines des grands noms de la bière

 

Ca y est, vous savez tout sur la première bière créée par l’homme, mais en savez-vous autant sur les origines des grandes marques de bière ? On vous dit tout sur leurs origines et sur l’origine de leur nom.

 

> Les origines des Brasseries Kronenbourg

 

Les origines des Brasseries Kronenbourg remontent à 1664, lorsque le tonnelier-brasseur, Jérôme Hatt, fonde sa brasserie à Strasbourg. La brasserie se déplace ensuite dans la brasserie « Le Canon », toujours dans le centre de Strasbourg, puis rejoint le quartier ouest de la ville appelé « Cronenbourg », le bourg de la couronne. Pour rendre hommage à ce nouveau lieu d’implantation, la brasserie se renomme Kronenbourg. Huit générations plus tard, elle s’appelle toujours ainsi. 

 

> Les origines de 1664

 

En lisant les lignes précédentes, vous aurez compris que ces 4 chiffres dans le monde de la bière sont en fait un hommage à l’année de création de la brasserie Kronenbourg. Car la bière 1664 a été créée… en 1952 !

 

> Les origines de la bière Carlsberg

 

Formé à la brasserie Spaten de Munich, Jacob Christian Jacobsen, a fabriqué sa première bière de fermentation basse dans la machine à laver de sa mère (une machine à laver d’époque, bien entendu) ! En 1847, il installe sa brasserie sur la colline Frederiksberg près de Copenhague. Il la nomme Carlsberg, ce qui veut dire en danois « La Montagne de Carl », en hommage à son fils Carl.

 

> Les origines de la bière Grimbergen

 

Cette bière tient son nom de l’abbaye de Grimbergen où elle était confectionnée. Cette abbaye a été construite en 1128, puis détruite et reconstruite 3 fois de suite. Le logo du phoenix qu’on retrouve sur les bouteilles est donc un hommage à sa capacité à renaître de ses cendres, tout comme sa devise « Ardet Nec Consumitur » qui signifie « Brûle mais ne se consume pas ». En 1628, l’abbaye a construit sa brasserie. Aujourd’hui, la bière Grimbergen est brassée en France à Obernai et les moines de l'abbaye veillent encore  à la qualité du brassage des bières Grimbergen.

 

Découvrez l’histoire de l’abbaye Grimbergen

 

> Les origines de Guinness

 

Cette bière emblématique de l’Irlande doit son nom à Arthur Guinness qui créa sa brasserie en 1759.

 

> Les origines de Kanterbräu

 

En 1936 une brasserie vosgienne passe un accord de fabrication avec un brasseur allemand, le docteur Hans Kanter. La bière née de cette union porte son nom. L’étiquette actuelle lui rend encore hommage, puisqu’il y est écrit : « Kanterbräu, de Maître Kanter ».

 

> Les origines de Tourtel

 

Les frères Jules et Prosper Tourtel ont fondé la Brasserie Tourtel en 1839 à Tantonville en Meurthe-et-Moselle.

 

> Les origines de la bière Skoll

 

La bière Skoll est une bière aromatisée vodka et agrumes.

 

 

Découvrez en plus sur l’origine de la bière dans notre article : « Au nom de la bière»