1664 Blonde houblon rare bière mousse liquide 1664 Blonde houblon rare bière mousse liquide

ON VOUS DIT TOUT...

Ou plutôt Muriel Picot, notre Maître-Brasseur, vous dit tout sur nos secrets de fabrication ! Laissez-vous guider étape par étape dans la fabrication de la bière 1664.

ETAPE 1 : LE BRASSAGE

C’est avant tout l’étape de fabrication du moût !

On part de céréales rigoureusement sélectionnées qui ont été maltées puis concassées. 

On va y ajouter de l’eau chaude, puis filtrer ce mélange dont les parties solides deviendront les drêches. Le liquide obtenu va ensuite être monté en température jusqu’à ébullition pour le stériliser.

C’est à ce stade qu’on ajoute le houblon. C’est lui qui apporte l’amertume et éventuellement des arômes. Les variétés de houblon utilisées dépendront des bières et du goût qu’on souhaite leur donner.

Pour 1664, par exemple, c’est à ce moment-là que l’on rajoute le fameux houblon Strisselspalt. C’est un houblon qui apporte une vraie finesse aromatique, des notes florales et rafraîchissantes mais aussi une légère amertume qui donne à la 1664 toute sa particularité. 

On finit cette étape avec ce moût, une sorte de jus de céréales sucré et amer qui sera centrifugé puis refroidi pour pouvoir être ensemencé par la levure.

ETAPE 2 : LA FERMENTATION

On part du moût sur lequel on va rajouter la levure. Tout l’art de la levure va consister à utiliser les sucres du moût et les transformer en alcool, en CO² et, selon les levures, à développer aussi des esters qui apporteront des notes fruitées à notre bière. Chaque bière a un peu sa levure dédiée qui lui donne sa spécificité.

Les bières 1664 sont toutes de fermentation basse !

ETAPE 3 : LE CHILLAGE

Cette étape consiste à baisser la température autour de 0°C. On va pouvoir récolter la levure et on va obtenir ce que l’on appelle une bière jeune ou une bière verte.

ETAPE 4 : LA GARDE

Cette bière jeune, il faut la laisser maturer. Si on la soutire telle quelle, elle ne sera pas très équilibrée ni très riche au niveau aromatique. On va donc lui laisser un peu de temps pour s’affiner et continuer à développer encore des notes aromatiques qui lui apporteront sa typicité.

ETAPE 5 :
LA FILTRATION ET LE CONDITIONNEMENT

C’est une étape qui va permettre d’éliminer tous les derniers résidus qui peuvent être encore présents dans notre bière. Elle va devenir complètement limpide, brillante et va pouvoir ainsi garder toutes ses qualités. Pour finir, on va la conditionner soit en bouteille, soit en cannette, soit en fût. Elle est alors prête à être consommée… mais toujours avec modération !

Nos secrets de fabrication en vidéo