Le Savoir-Faire
Grimbergen

étape 1 : Le maltage

La première étape de fabrication de la bière est le maltage qui consiste à transformer les céréales utilisées en malt. Celles-ci sont le plus souvent de l’orge dont les grains vont tout d’abord être mis à germer dans de l’eau. Cette phase de germination permet de libérer les enzymes présentes dans les céréales et nécessaires aux étapes suivantes.

Une fois germés, les grains d’orge sont séchés puis torréfiés afin de leur donner une belle couleur. C’est cette étape de torréfaction qui détermine la robe la bière : plus elle sera forte, plus les grains seront dorés et plus la bière prendra in fine une robe brune et un goût de pain grillé.

C’est le cas de Grimbergen Ambrée dont la robe acajou et les notes subtilement caramélisées proviennent du mélange de plusieurs variétés de malts torréfiés lors de son élaboration.

L’ensemble de ces opérations conduit à former du malt, c’est-à-dire des grains de céréales germés et torréfiés.

étape 2 : le brassage

Le malt concassé est ensuite déversé dans de grandes cuves et brassé avec de l’eau de source chaude jusqu’à dissolution. Cette étape conduit à former du moût, un liquide riche en sucres contenu dans les céréales et libérés par le brassage. Du houblon, surnommé « l’épice du brasseur », est alors ajouté afin d’apporter arômes et amertume à la bière, chaque variété de houblon apportant des saveurs particulières.

étape 3 : La fermentation

Une fois le brassage de ces ingrédients (eau, malt et houblon) terminé, la levure est ajoutée afin de transformer le sucre contenu dans le moût en alcool et en CO2. C’est l’étape de la fermentation de la bière. Le choix de la levure est primordial car, comme le houblon, celle-ci va donner à la bière sa typicité aromatique. 

Ainsi, c’est la levure spécifique utilisée dans la fabrication des bières Grimbergen qui leur confère ces fameuses notes de clou de girofle et d’épices, communes à toute la gamme.

étape 4 : chillage et maturation

Une fois le sucre transformé en alcool, le liquide est refroidi très rapidement pour interrompre le processus de fermentation de la bière. C’est le chillage.

La bière est alors stockée pour maturation. C’est pendant ce laps de temps qu’elle va développer sa richesse aromatique.

étape 5 : Filtration et conditionnement

Viennent enfin les ultimes étapes de la fabrication pendant lesquelles le liquide est filtré, contrôlé pour en garantir sa qualité et mis en bouteille.