Les brasseries mythiques de Paris

Les brasseries mythiques de Paris

LiEUX - Brasseries

Les brasseries ?

Au départ, c’était des débits de bière qui fabriquaient leur propre brassin et dans lesquels on pouvait aussi se restaurer. Avec le temps, on a un peu oublié le sens premier pour ne garder en tête que le manger. Il n’empêche qu’à Paris, certaines de ces anciennes brasseries sont devenues des institutions. Voici 4 brasseries mythiques qu’il faut avoir testé au moins une fois dans sa vie. À défaut d’y aller chaque midi.

 

Brasserie Lipp

 

Quand on descend le boulevard Saint-Germain, difficile de louper la devanture jaune et les néons flashy de la Brasserie Lipp. Véritable institution du 6ème arrondissement, à quelques pas du Café de Flore et des Deux Magots, l’établissement se tient ici depuis près de 140 ans. En plus de sa réput’ (qui n’est plus à faire), sachez qu’en vous calant à l’une des tables du resto vous ferez aussi une visite culture, puisque la brasserie est classée monument historique depuis 1989. Malin.

Le grand café Capucines

 

On a beau passer devant super souvent, ce n’est pas pour autant qu’on a déjà mis les pieds dans Le Grand Café Capucines, implanté en plein cœur de Paris. A tort, puisque depuis 1875, date de l’inauguration de l’Opéra Garnier, il brasse du monde, beaucoup de monde. Et notamment des touristes étrangers qui, qu’on le veuille ou non, sont aussi parfois dans les bons coups. Comme celui-là. Allez, on dirait quand même pas non à un petit tour du proprio.

 

Le Procope

 

Fondé en 1686, le Café Procope était un incontournable de la vie littéraire, artistique et politique de la capitale. Les intellectuels y défilaient : Voltaire, Diderot, Robespierre, Victor Hugo ou même Napoléon y avaient leurs habitudes. Les Américains racontent même qu’une bonne partie de leur Constitution chérie y aurait été rédigée. Aujourd’hui, le Café est devenu un restaurant mais le Procope a conservé l’esprit du lieu. Chargé d’histoire.

 

La Coupole

 

Elle est loin, la Belle Époque. Loin ce temps où le Montparnasse accueillait toutes les starlettes de Paris. Cocteau, Piaf ou Simone de Beauvoir sont passés à La Coupole, ouverte en 1927. En 2019, pas sûr d’y voir le gratin français mais quelques politiciens y ont encore leurs habitudes. Et si le zieutage n’est pas votre came, rabattez vous sur l’assiette — qui envoie franchement du pâté. Pour l’anecdote, la salle du rez-de-chaussée a été inscrite aux monuments historiques en 1988. Ah et vous pourrez aussi dire que vous avez été dans un des plus grands restos de Paris, avec ses 400 places assises.

 

 

beertime-les-brasseries-mytiques-de-paris-2.jpg