Fabriquer sa bière ? C’est possible !

Beertime Fabriquer sa biere C est possible

32613 vues

Fabriquer sa bière ? C’est possible !

 

Le « fait maison », c’est tendance ! Il est possible de fabriquer chez soi une bière. Seul ingrédient indispensable : un peu de patience… Comptez en moyenne 2 à 3 mois avant de déguster votre production !

 

3 façons de brasser chez soi

La plus simple pour débuter : utiliser des kits de brassage prêts à l’emploi. Ce sont des sirops concentrés de malts houblonnés accompagnés d’un sachet de levures. Vous n’aurez que de l’eau et du sucre à ajouter à la recette pour faire de la bière ! Une fois le processus maîtrisé, vous pourrez vous lancer dans les kits intermédiaires à base d’extraits de malt, comprenant les différents malts sous forme de poudre, le houblon, la levure et les aromates.

Les mordus pourront aller encore plus loin en sélectionnant eux-mêmes leurs ingrédients et en concassant leur malt. 


  

Pas besoin d’installer une brasserie dans votre cuisine !

Une grande casserole pour faire chauffer le sirop au bain-marie, une cuve de brassage et un seau de fermentation peuvent suffire au début pour un kit houblonné (sans oublier quelques bouteilles vides !). Pour aller plus loin, il faudra rajouter quelques éléments tels un refroidisseur, un thermomètre, un densimètre (pour contrôler le degré d’alcool), une deuxième cuve de fermentation… L’étape ultime, le brassage traditionnel « tout grain » à partir de céréales brutes, nécessitera un moulin à malt et un filtre !

 

Une fabrication en 3 étapes
La fabrication se déroule toujours en 3 grandes phases : le brassage, la fermentation et l’embouteillage. Voici la méthode la plus simple pour fabriquer votre première bière à partir d’un kit à bière prêt à l’emploi.


1/ Le brassage :
En moyenne, cette étape dure 2 h.

- Il consiste à préparer le moût  en mélangeant le sirop de malt à quelques litres d’eau. Pour cela, il faut au préalable stériliser tout le matériel qui sera utilisé, pour ne pas « infecter » le brassin 

- Ensuite, c’est très simple : il suffit d’ouvrir la boîte de conserve et de la faire réchauffer une dizaine de minutes au bain-marie dans une grande casserole d’eau bouillante. Le but est de liquéfier le sirop pour qu’il se mélange bien.

Une fois le kit prêt, il faut le verser dans le seau de fermentation (en général en matière plastique), puis y ajouter successivement l’eau, le sucre et la levure, selon les dosages indiqués avec le kit à bière. 

 

2/ La fermentation :cette étape prend de 3 à 4 semaines, divisées en 2 phases.

- Elle s’effectue dans le seau de fermentation fermé hermétiquement, ce qui va permettre aux levures de faire leur office (gazéification et alcoolisation). Pour la première fermentation  on place le seau dans un endroit à minimum 20 °C afin de favoriser la fermentation. Après 4 à 7 jours, la fermentation va se ralentir (ce qui se traduit par moins de bulles à la surface du brassin).

- Il faudra changer de cuve et la placer dans un endroit à 15-20 °C pour entamer la deuxième fermentation , qui durera 2 à 3 semaines. À ce stade, on procède en général à un resucrage pour réactiver le travail des levures.

 

3/ L’embouteillage :Il permet à la bière de continuer à fermenter et à maturer, comme un bon vin !  Cette dernière étape nécessite un peu de matériel. Prévoyez un produit désinfectant, une tour de séchage pour les bouteilles, des bouteilles en quantité suffisante, une balance de cuisine, du dextrose (sucre) en poudre, des capsules et une capsuleuse.

- Après avoir bien nettoyé et fait sécher les bouteilles, on ajoute une dernière fois un mélange de sucre et d’eau au brassin, afin d’activer la troisième fermentation et donner du pétillant.

- Puis on passe au remplissage des bouteilles proprement dit. Une étape où il faut rester bien concentré pour ne pas en mettre partout… Et enfin, on ferme les bouteilles à l’aide de la capsuleuse, ouf !


Ne vous réjouissez pas trop vite : vous devrez patienter encore 3 semaines minimum avant de déguster votre bière maison. Mais ce jour-là, quelle récompense ! 

Bon brassage, vous nous raconterez !

 

L’astuce : bien choisir sa cuve de brassage !

Pour pouvoir brasser dans de bonnes conditions, le récipient doit être assez grand. De 30 l minimum à 50 l maximum. Privilégiez les cuves en inox ou émaillées, mais surtout pas d’aluminium, car il ne réagit pas bien avec la bière !

 

Ou me fournir en matériel ?

-          Comment faire sa bière ?

-          Bière boutique

-          Bière du monde

-          Nature et découvertes

-          Brew and Beer

-          Rolling Beers

 

 

 

En savoir plus sur les bières artisanales