Au nom de la bière !

8029 vues

Au nom de la bière !

 

Avant le goût, la couleur ou l’origine, une bière se reconnaît à son nom. Certains ont marqué l’histoire brassicole en devenant de véritables épopées. Mais au fait, d’où vient le nom d’une bière ? Réponses par l’exemple avec par ordre d’apparition Guinness, Grimbergen, Kronenbourg et Carlsberg !

 

Du nom de son créateur…

Guinness, la plus célèbre bière irlandaise, doit son nom à son créateur, Arthur Guinness. Tout commence en 1759 lorsque ce fils de brasseur signe un bail de neuf mille ans (!) pour la brasserie désaffectée de St. James’s Gate, à Dublin. Contre la modique somme de 100 livres et un loyer mensuel de 45 livres, le voilà à la tête d’une brasserie d’une superficie d’environ 1,6 hectare et d’une écurie de 12 chevaux. Dix ans plus tard, la première livraison de six barils et demi de bière Guinness quitte Dublin sur un voilier à destination de l’Angleterre.

En 1803, Arthur Guinness meurt, mais son fils Arthur Guinness II prend la relève. En 1815, la bière s’est déjà faite un nom sur le continent européen et elle aurait même selon la légende aidée au rétablissement d’un officier blessé durant la bataille de Waterloo ! En 1821, Arthur Guinness II donne des instructions précises pour le brassage de la Guinness Extra Superior Porter, ancêtre de la Guinness d’aujourd’hui. En 1850, Sir Benjamin Lee Guinness, fils d’Arthur Guinness II, prend la direction de la brasserie… En 2009, soit 250 ans après sa naissance, il se vend 10 millions de pintes de Guinness chaque jour ! Et la brasserie de St. James’s Gate existe toujours, vous pouvez même la visiter…


> La Guinness en quelques mots

Avec sa robe d’un noir opaque et son col de mousse beige et crémeuse, la Guinness Draught (servie à la pompe) se reconnaît au premier coup d’œil ! En bouche aussi : ses arômes doux et torréfiés de malt évoquent le cacao, le café, les fruits secs et les grains grillés. Sa légère amertume s’équilibre parfaitement avec une note sucrée et des saveurs prononcées de torréfaction. Un goût exceptionnel, quelque chose de magique qui en fait la meilleure Stout d’Irlande !

 

Du nom de l’abbaye où elle a été élaborée…

La vie (d’une bière) n’est pas un long fleuve tranquille, et Grimbergen en est le parfait exemple ! L’abbaye de Grimbergen est créée en Belgique en 1128 par un chanoine fondateur de l’ordre Prémontré, Norbert de Xanten. Mais elle est ravagée par un incendie en 1142, puis encore détruite en 1566 et 1798. En 1629, les Pères Prémontrés entreprennent une grande restauration pendant laquelle la brasserie est construite. L’emblème de l’abbaye devient alors le Phœnix, oiseau mythique qui renaît de ses cendres, et sa devise « Ardet Nec Consumitur » (brûle mais ne se consume pas). La bière produite à l’époque ne portait pas encore le nom de Grimbergen, mais sa recette était très proche de la Grimbergen actuelle. En 1845, une nouvelle congrégation est fondée et l’abbaye est reconstruite une dernière fois. En 2015, elle a su traverser les siècles et est toujours un lieu de vie et de recueillement pour les Pères Prémontrés. Presque neuf siècles que la bière Grimbergen existe, un record !

 

 

 

> La Grimbergen en quelques mots

Grimbergen blonde est une bière de fermentation haute brassée dans le respect des traditions brassicoles monastiques. Sa robe dorée et limpide se coiffe d’une mousse conséquente. Fruitée et savoureuse, elle offre un parfait équilibre entre douceur, amertume et pétillance. Les odeurs douces et caramélisées des malts côtoient les notes herbacées du houblon. Et on y retrouve de subtiles saveurs épicées qui font la signature unique de l'abbaye de Grimbergen. Elle se décline aussi en différentes saveurs, pour tous les goûts. A dégustez dans son superbe verre calice !

 

Du nom du village où elle est brassée…

Le 6 juin 1664, Jérôme Hatt obtient son diplôme de tonnelier-brasseur et fonde, place du Corbeau à Strasbourg, la Brasserie du Canon. Pour échapper aux crues régulières de l’Ill, un affluent du Rhin, l’entreprise s’installe en 1850 dans le quartier de... Cronenbourg. Ce nom vous dit quelque chose ? En1922, la famille Hatt acquiert le Grand Tigre, prestigieux restaurant alsacien. À cette occasion, elle lance une bière baptisée « Tigre Bock », l’ancêtre de la Kronenbourg. Elle prendra d’ailleurs ce nom en 1947, s’inspirant du nom du quartier où est établie la brasserie. Avec un K pour accentuer la consonance germanique, évocation de qualité en matière de bière. Aujourd’hui, la société Kronenbourg est le 1er brasseur de France avec plusieurs marques de bières comme Kronenbourg et 1664.

 

> La Kronenbourg en quelques mots

Kronenbourg Original est une bière blonde au goût frais et équilibré. Elle possède des bulles légères, une belle mousse aérée et une fine amertume. Sous la « Kronenbourg », il y a de la subtilité !

 

De l’histoire personnelle de son créateur…

En 1847 au Danemark, après des études brassicoles en Bavière, le brasseur Christian Jacob Jacobsen lance sa première bière. Installé sur la colline de Frederiksberg aux alentours de Copenhague en raison de la qualité de l’eau qui y coule, il la baptise Carlsberg (en danois « La montagne de Carl »), en hommage à son fils Carl. La légende raconte en effet que le petit garçon aurait demandé à propos de la colline s’il s’agissait d’une montagne, question naïve, mais compréhensible vu la platitude du Danemark ! C’est tout naturellement que le petit brasseur suit les traces de son père, à tel point qu’en 1882, il crée sa propre brasserie, juste en face de celle de son père. Il la nomme Ny Carlsberg (la « Nouvelle Carlsberg »), tandis que la brasserie de son père est rebaptisée Gamle Carlsberg (la « Vieille Carlsberg »). Vingt ans plus tard, en 1906, la séparation entre les deux hommes prend fin et les deux brasseries fusionnent, donnant naissance à un joyau de l’architecture industrielle et un haut lieu de l’histoire brassicole. La brasserie Carlsberg à Copenhague a vu passer des savants comme Pasteur et le Danois Emil Christian Hansen. Leurs travaux ont permis de mettre au point une levure de bière qui a servi directement à la fabrication de la bière Carlsberg et qui est depuis utilisée par la plupart des brasseurs de la planète. Aujourd’hui, Carlsberg est la Lager de référence disponible dans plus de soixante pays et commercialise ses bières jusqu’en Chine !

 

> La Carlsberg en quelques mots

La bière Carlsberg se révèle sous une robe blonde, claire et brillante. Elle se distingue par son éclat, sa fraîcheur et sa fine carbonatation (réaction de combinaison avec le dioxyde de carbone). En bouche, elle réserve de surprenants arômes. Entre céréales et houblon vert, on distingue de subtiles notes fruitées comme le pamplemousse ou même la pomme. Une alliance entre la douceur de ses arômes et une amertume tranchante qui explique son succès !

 

 

 

Découvrir nos gammes de bières